LUCIE MEYER : Il est essentiel de nous exprimer quand nous n’allons pas bien — sain-et-naturel.com

Pas de commentaire
nous-exprimer-quand-nous-nallons-pas-bien

Il y a certains moments dans la vie où nous n’allons pas bien, et c’est humain.

Nous ne sommes pas toujours positifs, nous n’avons pas toujours raison. Nous ne sommes pas toujours gentils. Il y a des moments où nous nous sentons brisés et découragés, désespérés et cruels.

Et je vais vous révéler quelque chose : vous ne devez pas toujours aller bien.

Cela ne devrait pas être un secret. Et je pense que nous avons tous généralement accepté cette idée que les gens ne sont pas parfaits.

Nous disons que «l’erreur est humaine» et nous nous attendons à ce que chacun, à un moment de sa vie, commette une erreur, soit blessé ou déprimé, voire perdu. Mais malgré cela, nous tentons constamment de le cacher. Nous pensons toujours que les gens nous jugeront pour nos défauts.

J’assume depuis plusieurs mois mon statut de «je ne vais pas bien», je parle de mon expérience avec la dépression et l’anxiété, de ma lutte avec des personnes toxiques dans ma vie, ainsi que des simples luttes quotidiennes que nous vivons tous.

Je ne pense pas être un cas unique. Je pense que nous sommes nombreux à traiter ces problèmes, à un moment ou à un autre.

Et pourtant, malgré cela, plusieurs personnes autour de moi, m’ont décrit comme bizarre ou malade, non pas à cause de ce que j’ai vécu, mais parce que j’ai choisi d’en parler . De même, je n’ai pas cherché à cacher le fait que j’étais mal à l’aise à certains moments de ma vie, ce qui était un signe de faiblesse pour certaines personnes.

Mais parler de cela a été très thérapeutique pour moi. J’ai découvert que je n’étais pas seul et que d’autres personnes partageaient les mêmes pensées, les mêmes sentiments et les mêmes problèmes que moi. Et donc, ils ont soulagé ma culpabilité, ma peur et mon besoin de réprimer et m’ont aidé à me libérer.

Souvent, les personnes qui ne montrent aucune faille n’ont aucune confiance en elles, sont effrayées, déprimées et ne cherchent jamais à en connaître la source. Par ce qu’elles ne veulent pas en parler de peur d’être jugées ou méprisées.

La vie ne consiste pas à être parfait, nous évoluons constamment.

Et vous réalisez cette croissance en faisant face à votre douleur, au lieu de la repousser et de l’ignorer.

La manière dont vous surmontez cette douleur peut prendre différentes formes. Par exemple, que vous en parliez ouvertement, avec un ami de confiance, un thérapeute ou votre journal personnel, quel que soit le cas. Il ne devrait y avoir aucune honte dans les méthodes que vous choisissez pour vous améliorer, et en conséquence il ne devrait y avoir aucune jugement non plus.

Si vous avez peur de le faire ne vous inquiétez pas, vous pouvez commencer lentement si vous le souhaitez. Commencez simplement par le dire à vous-même. Vous pourrez parler quand vous vous sentirez plus à l’aise. Mais vous devez vous exprimer.


Source: www.sain-et-naturel.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.