Thierry DESBONNETS : L’empathie — @thierry.desbonnets

L’empathie, ce n’est pas tout à fait prendre la place de l’autre, c’est vivre à l’intérieur de nous l’accueil «à bras ouverts» de son émotion profonde par tout l’amour possible en nous. L’empathie, ce n’est pas l’expérience de sa souffrance, de son malheur, de ses joies ou de ses émerveillements en nous, mais l’expérience de l’amour qui leurs offre son abri pour qu’ils y trouvent écoute et accueils inconditionnels.

Kahlil Gibran: Le Prophète — kahlilgibran.com

Voilà tout ce que l’amour fera en vous afin que vous puissiez déceler les secrets de votre cœur et devenir ainsi un fragment du cœur de la Vie. Mais si dans votre crainte vous ne recherchiez que la paix et le plaisir de l’amour, alors il serait préférable pour vous de couvrir votre nudité, de quitter l’aire de battage de l’amour, et de vous retirer vers un monde sans saisons, où vous pourrez rire sans laisser jaillir tous les éclats de votre rire, où vous pourrez pleurer sans jamais libérer toute l’amertume de vos larmes.

OSHO: Les neuf conseils — osho.com

Apprends à être seul, c’est tout. Et rappelle-toi, une personne qui sait être seule n’est jamais seule. Ceux qui ne savent pas être seuls, sont seuls et isolés. Quand tu arrives à être heureux en ta propre compagnie, la présence de l’autre dans ta vie est un bonus, pas une béquille ou un pansement.

Claude LECLERC : Votre Voyage Cosmique — @claudevismayaleclerc

Selon votre niveau de maturité spirituelle, la souffrance intégrante de cette nouvelle histoire terrestre forcera peut-être un arrêt, une prise de recul suffisamment grande pour produire un nouvel éveil, un nouveau rappel à votre nature véritable faite de pure liberté, de joie lumineuse…

Michel CANON : La Métamorphose — vk.com

Ce renversement est énergétique puisque les fréquences s’accordent sur un plan temporel qui est maintenant d’une nature stable. Je m’explique: La prise de conscience globale est à un seuil critique d’expansion qui permet de changer les comportements, grâce à la réflexion. Réfléchir c’est projeter de l’intérieur vers l’extérieur et dans toutes les directions de l’espace temps. A partir de ce postulat, toutes les fréquences élevées de même intensités s’accordent entre elles et forment un rôle d’ensemble…

OSHO: Aller au-delà de la pression des masses — osho.com

L’homme peut naître homme et mourir comme Gautama le Bouddha. Aucun autre être, sauf l’homme, n’évolue entre la naissance et la mort. Mais pour atteindre cet état vous devez être la foudre qui brûle tout ce qui est pourri en vous; vous devez être assez fou pour aller au-delà de toutes les hypocrisies, tous les maniérismes, tous les masques que l’homme a créé pour rester où il est, pour ne pas grandir.

Thierry DESBONNETS : Pour que… — @thierry.desbonnets

Chaque naissance, chaque vie, est un défi pour l’entendement. Pourquoi, pourquoi cette vie, pourquoi là, pourquoi maintenant? J’ai beau interroger mon âme, j’ai beau scruter tous les livres, écouter tous les récits, je ne parviens pas à résoudre ce mystère. On peut me dire que je suis né de rien, je n’y crois pas. On peut me dire que mon âme continue son périple d’incarnation en incarnation, je ne le comprends pas. On peut m’affirmer que je n’y suis que par hasard, ça ne me répond pas…

Emmanuelle PRIES: Le moment est MAINTENANT — FB@Ascension4444

Des vortex de lumière jaillissent de partout sur Gaia créant de magnifiques tourbillons lumineux, nettoyant le vieux, ancrant le nouveau. Gaia s’anime de plus en plus, ses cristaux s’illuminent et s’activent (vous pouvez ressentir leur puissance lorsque vous vous ancrez à son cœur), de nouveaux codes de Lumière dorés se déversent (sur nous), de nouvelles géométries sacrées mettent à niveau les grilles cristallines et bien plus encore…

Liberando y SANANDO : L’Art de demander à l’UNivers — @liberandoysanandoconamor

Chaque fois que vous demandez quelque chose, quoi que ce soit, et qu’importe l’énergie avec laquelle vous le faites, vous faites en quelque sorte allusion à l’idée que «vous n’avez pas» ce que vous demandez et sans que vous vous en rendiez compte vous envoyez à l’UNivers la notion de «carence» et de «manque» (par automatismes inconscients)…

Aéliah SUNNY : On nous a fait croire — @sylvieaeliah.bx

ON NOUS A FAIT CROIRE qu’après la mort, il y a un paradis ou un enfer avec un jugement final qui se termine par une récompense éternelle ou une punition pour toujours …

ON NOUS A FAIT CROIRE que la vie n’a de sens que si l’on trouve sa moitié, un être qui pense et agit comme nous …

ON NOUS A FAIT CROIRE que les maladies sont héréditaires, génétiques ou contagieuses et que seule la médecine peut les guérir …

On nous a amenés à croire que le contraire de l’amour est la haine …

On nous a amenés à croire que la solitude existe …

Thierry DESBONNETS : Je veux croire — @thierry.desbonnets

J’ai tant de raisons de douter, tant de raisons pour ne plus croire en l’homme. Que je le regarde de près ou de loin, mes yeux me disent sa cruauté, son ignorance, son arrogance. Il est partout dans un couteau qui se plante, une bombe qui explose ou le cynisme d’un puissant. Sa victime peut être sa femme, son enfant, ou son chien, son voisin, un étranger ou une foule qu’il abhorre. Il est dans le politicien menteur, le dictateur narcissique, le terroriste aveugle, le consommateur effréné, le citoyen modèle, le voyou de banlieue…

Jean-Luc AYOUN: O.M. Aïvanhov — apotheose.live

Ce qui est, bien évidemment, la période qui a commencé à se révéler déjà depuis deux années avec de plus en plus de clarté et de plus en plus d’acuité sur, si je peux dire, la pression qui est mise où que vous viviez à la surface de cette planète, dans vos mécanismes de vie que je qualifierais d’habituel, vous amenant parfois à des interrogations, parfois à des colères, parfois à du ressentiment ou, en tout cas, à ressentir quelque chose par rapport à tout ce que vous pouvez voir autour de vous dans le monde, mais aussi en même temps, en vous, si je peux dire, et de votre capacité, toujours plus grande, à établir le Silence…

Un cours d’amour : Les traités d’Un cours d’amour: L’art de la pensée — Les Éditions du Dauphin Blanc inc.

Pour expérimenter et reconnaître ce qui est, il faut être présent, présent en tant qu’être humain. Faire l’expérience de ce qui est, et reconnaître ce qui est comme un don de Dieu, c’est être présent en tant qu’être divin faisant une expérience humaine. Aucune partie de l’être n’est ignorée. Tous les sens et sentiments de l’être humain sont appelés à la conscience et pourtant, il y a également une récognition du Créateur derrière le Créé…

OSHO : Être unique — osho.com

Vous ne pouvez pas vous améliorer. Je ne dis pas qu’il ne peut pas y avoir d’amélioration, souvenez-vous; mais vous ne pouvez pas vous améliorer. Lorsque vous cessez de vous améliorer, la vie vous améliore. Dans cette relaxation, dans cette acceptation, la vie commence à vous caresser, la vie commence à couler à travers vous. Personne d’autre ne vous a jamais ressemblé et personne d’autre ne vous ressemblera jamais; vous êtes tout simplement unique, incomparable…

Baptiste CHARPY : Animaux Totems: Araignée, Créatrice ou Prédatrice? — grandourschaman.free.fr

L’araignée est un beau symbole d’ombre et lumière. D’un coté elle est admirée dans sa capacité à  tisser des toiles de soie remarquables et d’un autre coté nous pouvons être transit de peur à sa simple vue. Voilà une sacrée magicienne! Peut-être bien que «l’art est gné» chez toi et qu’il est venu le temps de tisser! A moins qu’«elle a regné» et qu’elle te fait peur? De quelle coté de la toile vas-tu te faire prendre? La face créatrice ou la face prédatrice? Cherches-tu une proie à dévorer ou un rêve à réaliser depuis ton centre?! Cherches-tu à «avoir» ou à «être»? Dame araignée t’invite à accoucher de ton œuvre en tissant la toile de ton propre rêve! Quelle belle idée! Mais auras-tu le courage de te lancer dans cette aventure, ton aventure?…

Thierry DESBONNETS : Tout est-il déjà écrit? — @thierry.desbonnets

Seul le passé est déjà tracé. Ce n’est pas forcément la meilleure chose qui soit, mais c’est certainement la seule que nous avons pu tracer. C’est la «meilleure chose» que nous avons pu, vue les circonstances et nos forces passées. L’amertume en aggraverait les effets; la bienveillance envers soi en atténue les méfaits. Il est important de se rappeler que nous avons toujours fait au mieux de ce que nous pouvions alors, même si notre mental nous accuse du contraire, lui si plein des rêves qu’il veut continuer à rêver mais pas à bâtir pierre après pierre, sans certitude du résultat…

JOÉLIAH : Transhumaniste ou spirituel? — quelemeilleursoit.com

Nous sommes à une époque charnière pour le futur de l’humanité. Soit nous faisons partie des humains qui se coupent de leur âme, de leur source sacrée, de leurs ressentis et acceptons une vie de plus en plus artificielle, connectée par des machines et deviendrons asservis à un monde transhumaniste. Et la grande réinitialisation qui…