Jean-Luc AYOUN: O.M. Aïvanhov — apotheose.live

le
ᴄʀᴇᴅɪᴛ ᴘʜᴏᴛᴏ 📷 Arek Socha de Pixabay

O.M. Aïvanhov

Dimanche 17 avril 2022

Canalisation par Jean-Luc Ayoun
apotheose.live

Et bien chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver et je me permets tout d’abord, bien sûr, de vous présenter tous mes hommages et toutes mes bénédictions et de communier avec chacun de vous dans la Paix du Cœur retrouvée.

Je vous avais dit, le mois précédent, que je reviendrais à peu près en fonction des disponibilités bien sûr, et dans cette période particulière de l’Acte Final que vous vivez, afin de vous stabiliser, quelque part je dirais dans ce qui est à vivre, bien évidemment, en priorité à l’intérieur de vous.

Mais d’ores et déjà, et je crois que j’avais commencé à parler de cela lors de ma précédente venue et je vous avais dit que vous assisteriez à une espèce de révélation simultanée concernant la Vérité de Qui Vous Êtes, en même temps que progresserait la Vérité par rapport à ce qu’est le mensonge planétaire, bien sûr, et ça vous n’avez pas besoin de moi, pour ceux qui sont curieux, pour vous apercevoir que beaucoup de choses sont en train, déjà depuis un certain temps, d’être éclairées de manière, je dirais, de plus en plus évidente et de plus en plus certaine.

J’avais insisté la dernière fois sur le fait qu’il y aurait une espèce de progression simultanée et concomitante entre ce que vous avez à vivre dans votre positionnement et dans ce que vous croyez être votre place dans le monde et votre Place Réelle, là où il n’y a plus de forme et où vous vous retrouvez vous-mêmes dans l’État Naturel. Et pour chacun de vous, bien évidemment et vous le savez, la façon dont cela se déploie est profondément différente.

Mais si vous êtes un tout petit peu attentifs, vous ne pouvez pas ne pas vous apercevoir qu’il y a, à chaque choc ou à chaque révélation, concernant aussi bien votre cercle de vie proche que concernant tout ce qui se déroule sur cette planète, qui vont concourir tous les deux à vous obliger littéralement à ne pas trouver d’autre issue qu’à l’intérieur de vous-mêmes. C’est-à-dire, en définitive, de vous retrouver obligatoirement contraints et forcés par les circonstances de vos propres vies en fonction de ce que vous avez écrit, mais aussi en fonction je dirais du script et du scénario global de l’Alpha qui rejoint l’Oméga.

Ce qui est, bien évidemment, la période qui a commencé à se révéler déjà depuis deux années avec de plus en plus de clarté et de plus en plus d’acuité sur, si je peux dire, la pression qui est mise où que vous viviez à la surface de cette planète, dans vos mécanismes de vie que je qualifierais d’habituel, vous amenant parfois à des interrogations, parfois à des colères, parfois à du ressentiment ou, en tout cas, à ressentir quelque chose par rapport à tout ce que vous pouvez voir autour de vous dans le monde, mais aussi en même temps, en vous, si je peux dire, et de votre capacité, toujours plus grande, à établir le Silence.

C’est-à-dire la non-réaction, celui de l’observateur ou du témoin, qui n’a pas à intervenir sur ce qui se déroule, non pas comme une sorte de défaitisme, mais bien plutôt comme une sorte, je dirais de lucidité intérieure et extérieure qui vous amène tout naturellement, et ça vous êtes je pense de plus en plus nombreux à le constater, à avoir besoin de vivre des périodes de silence intérieur et de silence extérieur, avec plus ou moins d’intensité, et ça depuis les quelques semaines qui viennent de s’écouler depuis ma dernière venue. C’est un processus qui est à l’œuvre actuellement.

Ce n’est plus seulement la révélation par l’Intelligence de la Lumière qui vous place dans l’État Naturel et dans la résonnance Agapè, mais qui vous conduit de manière plus ou moins fracassante, plus ou moins difficile, plus ou moins interrogative, si je peux dire, à comprendre et à accepter que la solution pour être la Paix que vous êtes, pour être de manière stabilisée dans cet État de Joie qu’aucun mot ne peut décrire et dans cette Paix indescriptible, qu’à condition que vous vous laissiez traverser par ce qui se déroule sur l’écran intérieur, sur l’écran de votre vie personnelle, mais aussi sur tous les écrans de vos médias et de vos différents moyens de mise en relation ou en communication avec le monde.

C’est-à-dire que vous vous révélez à vous-mêmes tout ce qui n’a pas été en adéquation avec l’Intelligence de la Lumière. Non pas comme un jugement de vous-même ou de n’importe qui d’autre à l’extérieur, mais bien plus comme une compréhension évidente qu’il n’est pas question, ni de pardonner, ni de détourner le regard, mais simplement de vous affermir quelque part de plus en plus dans ce Silence et dans cette Paix.

Alors la Vie vous appelle de manière plus ou moins directe et plus ou moins agréable, bien sûr, à vous retrouver dans une espèce de ce qui pourrait paraître parfois pour le personnage comme quelque chose qui serait contraignant, par exemple, ne plus pouvoir sortir, non pas parce que vous êtes confinés, mais parce que vous ne trouvez rien à l’extérieur qui puisse vous apporter la Paix.

Et les circonstances, peut-être de vos vies individuelles, quelles que soient leurs difficultés, n’ont que pour fonction, au-delà de l’éclairage de qui vous êtes et de ce qu’est ce monde, de cette scène de théâtre, de vous amener à cette disponibilité à vous-mêmes au travers du Silence, qui va magnifier, si je peux dire de manière de plus en plus claire, tout ce qui a été nommé: la transparence, l’acceptation et même les perceptions de ce qui était nommé la vibration du Double Tore du Cœur. Mais tout ça va vous apparaître comme la seule Évidence possible à la résolution de toute problématique avec vous-mêmes, avec votre cercle de vie à tous les niveaux, mais aussi avec le monde lui-même et ce qu’est le monde dans sa totalité.

Et quand je dis le monde, je ne parle pas seulement, vous le savez, de cette Terre et de votre scénario pour ceux qui sont incarnés, ou pour nous, de ce qui est en train de se dérouler. Mais je parle de l’Évidence de Qui Vous Êtes, de l’Évidence de la Magnificence du Silence qui établit la Paix et qui vous affermit littéralement et vous stabilise, et vous maintient de façon naturelle dans cette Paix. Et vous êtes déjà nombreux à vous apercevoir que vous avez de plus en plus des moments vécus comme cela. Alors, bien sûr, ça peut être quelques minutes pour ceux qui sont très occupés, voire plusieurs journées pour ceux qui ne sont pas occupés.

Mais la finalité est exactement la même, vous faire comprendre en le vivant, que La Vérité n’est peut-être que là et nulle part ailleurs, ni dans le solutionnement d’une problématique de votre cercle de vie: affectif, familial, professionnel ou autre. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas ne pas voir les problèmes, mais que les problèmes ne sont plus résolus par vous-mêmes, mais simplement de votre condition à laisser s’établir cette Paix et ce Silence.

La solution vous apparaîtra quel que soit votre défi, que ce soit une maladie, que ce soit un conflit avec un mari, un enfant, une femme, que ce soit un problème de profession, que ce soit un problème de guerre ou de contrainte de quelque nature que ce soit, comme vous vous apprêtez à les vivre de différentes façons durant – bientôt – le nouveau joli mois de mai qui s’ouvre devant vous.

Il n’est plus question seulement de révélation. Il n’est plus question seulement de vomir le rêve ou d’être dégoûtés de ce que vous pouvez voir et constater, aussi bien parfois en vous encore, mais aussi autour de vous ou, de façon plus générale, dans tout ce qui se produit dans le monde, de ce monde, dans la société de ce monde, et ce où que vous tourniez le regard et où que vous viviez à la surface de cette planète.

Il y a donc une espèce, non pas de suspension du temps, mais bien plus une lucidité plus grande sur le fait que la seule solution à ce qui se déroule, aussi bien en vous parfois que bien sûr sur l’écran de ce monde, a pour seule possibilité le fait d’être en le Silence de la Vérité Éternelle. Encore une fois, cela rejoint aussi bien l’Acceptation que le Temps Présent, que Hic et Nunc de l’archange Anaël, cet Ici et Maintenant, cet Éternel Présent qui s’offre à vous et qui réellement vous apparaîtra, et parfois de manière difficile certes, mais vous conduit inexorablement à cette Demeure de Paix Suprême.

Il ne tient qu’à vous de ne pas vous opposer même si vous ne voyez pas clair encore. Et même si dans vos propres familles, autour de vous avec vos conjoints, vos enfants, vos parents, vos amis, il vous semble que parfois rien n’est vu et que rien n’est compris. Ne vous inquiétez pas de cela quoi que vous poussent à dire vos relations affectives, familiales, professionnelles, quoi qu’elles vous disent de dire, de répondre aux événements de la société, vous amenant parfois à des jugements ou des prises de position qui sont tout à fait normales quand on est incarné, face au défi des événements de ce monde à l’heure actuelle.

Mais tout ça, ce n’est pas grave parce que vous allez repérer que, effectivement, il n’y a pas d’échappatoire au Silence. Il n’y a pas d’échappatoire à votre Présence. Il n’y a pas d’échappatoire à l’Instant Présent et à l’Éternel Présent. Et de toutes les façons possibles avec, encore une fois je le répète, une espèce de simultanéité entre votre être intérieur, le témoin, l’observateur, le soi, la personne même si vous voulez, qui vit ce qui est en train de se vivre, qui pense ce qui est en train d’être perçu avec parfois des émotions, mais que toutes ces réactions, toutes ces palettes d’émotions et de réactions normales de la vie humaine, ne vous seront plus d’aucune utilité.

Certains persisteront à lutter, certes de manière inconsciente, parce que nous avions tous, et encore en étant incarnés, tellement pris d’habitudes à tous les niveaux, au niveau des conventions sociales, au niveau des conventions humaines, au niveau des conventions morales, affectives, mais aussi mentales, mais aussi sociales et culturelles.

Et vous allez vous apercevoir, si ce n’est pas encore fait, qu’au fur et à mesure de la progression des jours qui viennent, des semaines qui viennent et vous préparant au joli mois de mai, qui va vous amener, pour beaucoup, à comprendre et à vivre que la seule solution n’est pas de trouver une solution, mais que la seule solution est d’accepter qu’il n’y a pas de solution et de laisser être le Silence, de laisser être la Vérité. Ce n’est pas un effort. Vous n’êtes pas obligés nécessairement de trouver des dizaines d’heures ou un environnement propice.

Bien sûr qu’il y a des éléments facilitants, nous en avons parlé durant toutes ces années, concernant la nature, concernant le fait d’avoir du temps pour vous. Mais aujourd’hui, les circonstances de vos vies, même au travers peut-être de défis ou de désordres que vous vivez sur l’écran de votre vie, vous apparaîtront tellement comme s’éloignant de vous, non pas comme une indifférence ou un déni, mais bien plus comme une transcendance réelle de ce qui semblait être pour vous quelque chose d’insurmontable, ou d’intolérable, ou d’impossible à résoudre.

Parce que là, vous aurez la manifestation réelle, dans l’État de Silence, dans l’État Naturel et l’État Réel, sans rien demander et sans rien attendre, et même pas de vivre une résonnance Agapè, mais simplement d’être là, dans ce fameux Ici et Maintenant, dans une forme – comme nous l’avons expliqué -, à la fois de fainéantise, d’acceptation et de traversée de ce qui va être pour vous à traverser.

Vous allez vous apercevoir que vous, vous n’avez rien à traverser, et que ce que vous êtes, ce fameux témoin, ce fameux soi, lui aussi va s’effacer de l’observateur et de l’observation. Et le Silence va gagner en vous. Et le Silence va vous insuffler, à chaque moment où vous le vivrez, une Paix de plus en plus Claire et une Évidence au niveau de votre conscience, de votre mental, de votre personnage, qu’il n’y a pas d’autre solution que celle-ci.

Alors bien sûr, vous n’avez plus besoin de nous, et quand vous voyez ce qui se passe, ne serait-ce que sur la surface de cette Terre, vous êtes rentrés, bien sûr, dans la bataille finale, qui a été nommée dans la scène de théâtre dans l’Apocalypse de Jean – la bataille de tous contre tous, la bataille de Mézidon, la bataille de Gog et Magog, et ces événements ne se jouent pas, bien évidemment, uniquement en Europe, dans certains pays, mais ça se joue à l’intérieur de soi, à l’intérieur des familles, à l’intérieur des groupes sociaux, à l’intérieur des groupes spirituels, à l’intérieur des religions.

Ça se vit absolument de partout avec plus ou moins d’intensité selon les scénarios, selon les personnages qui sont en cause, et selon même je dirais les régions du monde, c’est-à-dire les peuples et les histoires des peuples et de leurs régions géographiques disséminées de partout, qui ont, elles aussi, à vivre selon tout un historique la fin de l’influence de justement ces éléments historiques.

Alors bien sûr, vous me direz que parfois ce n’est pas facile. Vous me direz parfois que le corps souffre ou que votre vie sociale, ou que votre vie affective, ou que d’autres secteurs de votre vie, ne sont pas en Paix. Mais ne voyez pas cela comme des obstacles. C’est justement grâce à ce qui ne vous semble pas en Paix que la Paix va s’établir. Mais rappelez-vous que ce qui n’est pas en Paix n’a pas besoin de vous. Mais ce qui n’est pas en Paix a besoin que vous lâchiez votre propre pression par rapport à cela.

Et même si c’est une douleur du corps, même si c’est un problème vital, ce qui vous arrive, dans quelque secteur que ce soit, que ce soit lié à votre intimité, que ça se déroule avec vous-mêmes si je peux dire, que ça se déroule avec la société ou avec n’importe qui, n’a qu’une seule finalité: c’est de vous faire comprendre, et je l’ai dit la dernière fois, – c’est la phrase que j’ai employée -, que vous pourrez de moins en moins trouver des solutions à l’extérieur. Je ne parle pas seulement ici pour la France ou pour l’Europe, mais je parle pour l’ensemble de l’humanité humaine.

Les semaines, les jours qui s’enchaînent maintenant depuis de nombreux mois vous montrent une espèce d’escalade à tous les niveaux, une espèce d’amplification de tous les marqueurs, où que vous regardiez, de l’imminence d’un certain nombre d’événements qui conduisent effectivement au chaos du monde, dans le sens du tohu-bohu non pas final, non pas originel, mais celui où l’Alpha rejoint l’Oméga et se révèle sans distance, sans temps et sans espace. Là est la Béatitude.

Nous avons été nombreux à vous accompagner sur cela, que cela soit Bidi, que cela soit plus récemment Bernard de Montréal, que cela soit les Étoiles en leur temps ou les Archanges. Le scénario de votre vie, là où vous êtes aujourd’hui, vous a amené précisément, je le répète, là où vous deviez être quel que soit le déni ou la conception que vous en ayez. Et même si c’est quelque chose d’extrêmement douloureux, c’est que pour vous, la solution se trouve ici.

Non pas dans la résolution par vous-mêmes de ce qui peut être aujourd’hui insurmontable, mais directement par cet abandon à la Lumière, par cette acceptation inconditionnelle de ce qui est sur la scène de théâtre, qui vous met en adéquation avec ce qui est à l’intérieur de vous, et que aucun mot, ni aucune connaissance, ni aucune vibration ne peut permettre de stabiliser, mais simplement peut-être de découvrir.

Aujourd’hui, il n’est plus temps de découvrir parce que, je dirais que ce qui devait être découvert, pour beaucoup et pour beaucoup de choses, a déjà été bien découvert. Mais comme vous le savez, il reste encore ce que j’avais dit, non pas de façon humoristique, que les masques allaient se déchirer, que vous alliez voir des choses de vos propres yeux ou percevoir des choses que vous n’aviez jamais perçues par rapport à certaines personnes, à certains groupements.

Mais rappelez-vous que là aussi, il n’y a rien à juger, ni à condamner, ni à pardonner, mais simplement à constater que cela est. Et quand vous constatez que cela est, même si cela vous révulse, même si cela est, je dirais, diamétralement opposé à la plus simple expression de l’humanité, ce n’est pas grave, ce qui est important c’est d’être choqué, d’être parfois sidéré, de se trouver sans moyen de réaction, d’être quelque part figé, quelque part saisi, pour justement ne plus exercer de prise sur ce qui est.

Et je dis bien ce qui est dans ce que vous vivez sur la scène de théâtre, mais parallèlement à ce qui est là et qui a toujours été là. Et c’est la conjonction et, ce que j’ai dit tout à l’heure, cette espèce de simultanéité de votre humeur, de vos pensées, de vos mécanismes corporels, psychologiques, votre vie et les évènements du monde qui vont être pour chacun de vous en une espèce de résonance qui va vous faire découvrir, si ce n’est déjà fait, la vertu du Silence et de la paix intérieure.

Encore une fois, là ce n’est pas le fait d’aller chercher cela dans la nature, même si c’est effectivement toujours plus agréable bien sûr, mais votre vie est ce qu’elle est pour chacun de vous. Vous êtes à des âges différents, vous êtes à des révélations différentes, vous êtes à des implications différentes dans la vie affective, sociétale, familiale, etc…

Mais ce que vous êtes en train de vivre, chacun de vous, plus que jamais maintenant, sont vraiment les moyens de joindre si je peux dire les deux bouts, de joindre l’alpha et l’oméga par la grâce de l’instant présent, par la grâce du Silence, par l’évidence de la grâce et par la stabilité de la paix au sein de l’État Naturel.

Et vous constaterez à ce moment là que vous aurez de moins en moins de difficulté à voir ce monde et votre propre personnage s’éloigner de ce que vous êtes. Encore une fois, non pas comme un déni, non pas comme une indifférence, mais bien plus comme le matin ou la nuit quand vous vous réveillez brutalement d’un cauchemar ou quand vous vous réveillez le matin tranquillement d’un rêve, et c’est effectivement cela.

Vous allez émerger de l’état de rêve, rendez vous compte, cela ne passe pas par des vibrations, cela ne passe pas par l’ouverture des chakras ou des portes, ou de la couronne ascensionnelle, ou de l’onde de vie, ou de tout ce que certains d’entre vous ont déjà largement vécu. Mais c’est un élément nouveau et j’attire votre attention, ça se résume en cela pour chacun de vous et c’est certainement l’élément le plus important que j’avais à vous donner ce soir lors de mon intervention.

Il y a donc une espèce de simultanéité et de synchronicité entre ce qui se déroule sur l’écran du monde de votre société, mais aussi de tous les mondes, c’est-à-dire dans le ciel. Mais aussi les démons, mais aussi à travers la technologie et tout ce que l’on vous fait vivre à travers toutes ces choses qui sont horribles effectivement pour le plan de la vie et qui se manifestent sur cette Terre. Mais aussi votre état intérieur, dans ces états peut-être d’humeur, de variations ou d’interrogations, ou de quelque chose qui n’est pas encore stable.

Mais donc votre écran intérieur, votre vie intérieure, votre vie tout autour de vous, votre cercle de vie et aussi la vie dans son expression la plus large, tout cela rentre pour chacun de vous en espèce de syntonisation pour vous permettre non pas seulement de vous installer dans l’accueil, l’acceptation et l’instant présent, mais vise à vous faire comprendre que le Silence est la solution, pour vous permettre de bien comprendre et de bien vivre que tout ce que vous traversez intérieurement, extérieurement, et dans la société, et dans le monde, n’est là que pour vous faire découvrir et vivre le réel que vous êtes.

C’est-à-dire ce Silence, cette absence de conscience.

Alors à ce moment là effectivement l’image que j’ai employée, c’est-à-dire que, comme le matin quand vous sortez paisiblement d’un rêve, vous saviez que vous vous réveilliez et que vous étiez en train de rêver. Pour d’autres, c’est un cauchemar terrifiant en pleine nuit, vous vous réveillez en sueur avec des palpitations, mais vous savez que ce n’était qu’un cauchemar. Et c’est dans ce Silence qui magnifie en quelque sorte je dirais l’acceptation et la volonté quelque part d’être dans l’ici et maintenant.

C’est la solution qui se révèle en chacun de vous de manière encore une fois fort multiple, mais dont vous noterez, et ça sera assez aisé pour je pense pour beaucoup d’entre vous, cette espèce d’adéquation quelque part entre votre état intérieur personnel, émotionnel, mental même pourquoi pas, et sociétal, mais aussi ce qui se déroule dans le monde et dans le cosmos et dans votre vie et autour de vous. Parce que vous n’aurez pas le choix. Ce sont des mots que j’ai aussi employés la dernière fois et qui ont été employés dans d’autres circonstances bien sûr.

Alors bien sûr je ne vais pas commenter les évènements du monde, vous les avez sous les yeux et je dirais que «à chaque jour suffit sa peine», parce que les informations si vous voulez vont pleuvoir de tous les côtés, et dans une succession de plus en plus rapide. Et rappelez-vous, de manière extérieure mais aussi intérieure à vous et dans votre vie. Mais que tout ceci n’a qu’un seul objectif, vous faire retrouver, vous faire capituler les dernières, je dirais, bribes existantes dans les comportements et dans les réflexes de survie et dans les réflexes normaux de l’humain et dans la vie normale.

Mais comme je l’ai dit le mois dernier, comme je vous le re-certifie encore ce mois-ci, ça va être de moins en moins normal et habituel, et ce à tous les niveaux. Attendez-vous à être surpris encore plus et encore plus, aussi bien sur votre scène intérieure de personnage, sur votre conscience, autour de vous, mais aussi dans le monde.

Et tout ça, j’insiste lourdement, de façon quasi simultanée en vous, dans votre vie, dans la société, où que vous soyez, dans quelque scénario que ce soit, dans votre script mais aussi le script d’un pays, d’un groupe social ou d’un groupe religieux, je ne sais pas moi, de quoi que ce soit.

Vous comprendrez à ce moment là que la Liberté n’est pas un vain mot. Que cette Liberté ne dépend pas d’une circonstance extérieure mais qu’elle dépend simplement de votre disponibilité à la Vérité que vous êtes, et que l’Intelligence de la Lumière va agir d’une manière simultanée, synchrone assez donc percutante, évidente même je dirais, dans votre Être intérieur, dans votre vie autour de vous, comme dans la vie au sens le plus large.

Et c’est donc cette espèce de simultanéité du vécu intérieur, du vécu de la conscience, du vécu dans votre sphère de vie et dans le monde, qui va vous rapprocher inéluctablement du Silence, qui est un grand préalable à tout ce que nous avions expliqué voilà de très nombreuses années, concernant une espèce d’entrechoquement des évènements, que cela soit Nibiru, que cela soit les trompettes, que cela soit le flash galactique, que cela soit l’appel de Marie, que cela soit la stase, que cela soit les séismes majeurs de la terre, que cela soit les réveils des volcans.

Tout cela vous conduit, bien sûr à Nibiru, et vous conduit surtout à vous-même, quels que soient les évènements visibles et quel que soit ce qui va s’entrechoquer à l’intérieur de vous, dans votre vie personnelle et dans le monde en général.

C’est quelque chose de très joyeux ce que je vous annonce. Il n’y a pas besoin de vous préparer. Bien sûr les reflexes de l’être humain c’est d’essayer de prévoir un minimum les choses, en tout cas pour la survie. Mais même cela vous apparaîtra très vite dans le Silence comme quelque chose de totalement superflu, et qu’il y a effectivement dans ce Silence que vous êtes de l’État Naturel absolument toutes les ressources pour traverser et vivre ce que chacun d’entre vous et chacun d’entre nous a à traverser dans ces moments finaux de confrontation.

C’est la bataille eschatologique la plus primaire qui soit, entre ce qui avait été nommé le bien et le mal, maladie de l’involution de l’homme, maladie du mensonge cosmique et du mensonge planétaire. Tout cela va être fracassé en totalité aussi bien à l’intérieur de votre forme de conscience que vous avez aujourd’hui en tant qu’humain, mais aussi aux confins des univers et des multivers, et ce dans toutes les dimensions.

Ne cherchez pas à conceptualiser cela ou même à vous le représenter d’une manière ou d’une autre. Vous n’avez pas à chercher, ni de date ni de circonstances meilleures que d’autres maintenant parce que tout a été mis en place, même si vous ne le voyez pas, pour chacun de vous pour être exactement, et ça nous vous l’avons déjà stipulé, là où vous êtes, pour vivre ce que vous avez à vivre.

Ça ne veut pas dire que tout est figé bien au contraire. Certains d’entre vous vont se trouver obligés de changer de lieu, obligés de changer leur situation affective, voire professionnelle ou autre. Donc ce n’est pas un immobilisme, c’est une succession d’évènements qui viennent se percuter à l’intérieur de vous. Ces évènements peuvent être aussi bien de l’ordre du silence de votre vie où tout semble s’éteindre autour de vous, mais aussi l’inverse, où il y a beaucoup de bruit, beaucoup de fureur, en vous comme à l’extérieur de vous.

Alors ça peut sembler parfois interrogeant d’avoir vécu les états de résonances Agapè, des états de joie indescriptible, mais aujourd’hui il faut que l’Intelligence de la Lumière, dans votre scénario intime et personnel, vous réveille de toutes les manières possibles, que cela soit par un cauchemar, que cela soit par un doux rêve du matin qui précède votre réveil. Quelle que soit la façon, vous allez vous réveiller de l’idée d’être une personne bien sûr, de l’idée d’être une histoire, de l’idée d’être un corps, de l’idée d’avoir des choses à mener, de l’idée d’avoir des choses à combattre, à améliorer ou à faire disparaître.

Et ça c’est la vertu du Silence et ça se fait au-dedans de vous. Mais bien sûr ça n’a aucun rapport avec vous en tant que personne ou en tant que conscience. Ça concerne directement l’esprit de Liberté, ça concerne directement le fait du souvenir primordial antérieur à la Lumière, antérieur à la première forme, c’est-à-dire le souvenir du Parabrahman.

Comme disait Bidi: «Vous êtes Dieu, mais la différence entre vous et moi, c’est que vous ne le savez pas encore». Et ne le sachant pas, vous ne pouvez pas le vivre, vous ne pouviez pas le voir. Mais aujourd’hui cela est fini, quels que soient les prétextes. Que ce soit la guerre nucléaire, que ce soit les horreurs de tout ce qui se révèle à travers les enfants, à travers les manipulations des médias, des sociétés, des politiques, des financiers, peu importe.

Vous êtes au-delà du ressentiment, au-delà de l’écœurement, au-delà de la colère, c’est aussi une forme de façon de vous faire vivre la répétition du choc collectif de l’humanité, mais chacun de manière individuelle, et à un paroxysme qui vous emmène à la crise ultime qui se résout en le Silence et en la Paix. Non pas une paix que vous allez chercher, non pas une paix qui va dépendre des circonstances, mais une paix qui est un apaisement définitif du sens même de rechercher une cause, de rechercher qui vous êtes ou de rechercher une solution au problème élémentaire de la vie.

C’est à ce moment-là, et je ne peux m’empêcher de rappeler cette parabole du Christ qui disait: «Est-ce que l’oiseau se soucie de ce qu’il va manger demain?», alors aujourd’hui bien sûr, dans une société occidentale où tout est lié à tout, ça peut sembler difficile à concevoir ou même à réaliser ou à espérer ou à redouter. Et pourtant c’est exactement cela qui va se produire.

Quelles que soient les circonstances, la ressource c’est vous, la Vérité c’est vous, non pas en tant que personne, non pas en tant qu’histoire, non pas en tant que scénario, certes écrit et vécu en ce moment, mais justement à travers tout ça. C’est la majesté du Silence, de l’État Naturel et du Réel.

Alors je ne peux que vous encourager quelque part, vous encourager non pas à lutter, non pas à vous opposer, non pas à vous appesantir quelque part sur les problèmes ou sur les difficultés, mais simplement d’essayer là aussi, même si ça vous parait très difficile, d’essayer le Silence et non pas d’être dans l’action/réaction et encore même pas dans la pro-action.

C’est plus encore que de l’acceptation, c’est plus encore que l’instant présent ou l’Infinie Présence. C’est l’évidence de ce qui est, c’est l’évidence que tout ceci n’est qu’un affreux cauchemar, un affreux rêve, une immense escroquerie dirait Bidi et, effectivement comme j’ai l’ai aussi toujours dit, tout cela finira dans un grand éclat de rire à la hauteur des larmes ou des doutes que vous pouvez encore avoir dans ce qui est à vivre, peut-être pas en vous, mais en tout cas qui est observé sur l’écran du rêve.

Mais petit à petit le rêve se dissout, petit à petit le Silence impose la dissolution de l’image, la dissolution de la chimère d’être une personne, une histoire, une conscience. Vous n’avez pas besoin d’être relié parce que vous êtes la reliance du Silence et la reliance du Réel. Et tout ça, durant les quelques jours ou petites semaines qui restent jusqu’a fin avril et la période du joli mois de mai, va vous donner à rentrer et à vivre de plus en plus profondément dans tout ce que je viens de vous dire, j’espère en des mots assez simples.

Je ne m’étalerai pas bien sûr sur des choses que tout le monde d’entre vous qui en a la curiosité peut voir. Vous avez bien sûr des mouvements, des masses continentales qui ont démarré. Vous avez des alignements planétaires et galactiques qui s’enchaînent et qui sont d’une importance majeure dans la mise en adéquation de ce que je viens de vous expliquer entre votre écran intérieur, votre écran de votre cercle de vie et l’écran du monde.

Cet alignement n’est pas seulement dans le système solaire. Il concerne bien évidemment un ensemble de marqueurs que je pourrais qualifier de spatiaux temporels au niveau des univers, des multivers, mais aussi sur la planète Terre au niveau de ce que l’on pourrait peut-être appeler des portails inter dimensionnels réactivés, mais qui nous ramèneraient dans des histoires que nous n’avons pas besoin de faire ressurgir, mais que je dis simplement pour ceux qui ont suivi l’histoire, ce qui avait été nommé les cercles de feu, les Néphilim, les anciens et le retour de la Lumière originale, du scénario du retour de l’enfant prodigue.

Mais aussi à l’éveil du fils de l’homme où chacun de vous découvre dans un grand éclat de rire que tout cela n’a fait que passer et que vous, vous avez toujours été là, et que vous êtes tout ce qui s’est manifesté, en même temps que vous n’êtes rien de ce qui s’est manifesté. C’est une grande farce, c’est une grande escroquerie mais c’est aussi une grande joie.

Alors bien sûr les évènements, j’aurais pu parler des évènements climatiques bien sûr, l’action des Hayot ha Kodesh qui va devenir de plus en plus virulente, mais tout cela vous l’avez sous vos yeux, ce n’est plus ni des prédictions ni des prophéties, ni des anticipations, ni des dates qui vous sont données, il suffit de vous renseigner. Et même si vous ne vous renseignez pas sur les évènements extérieurs, les évènements intérieurs sont là pour vous le rappeler.

Et rappelez-vous que tout concourt par l’Intelligence de la Lumière à vous établir dans cet état naturel, cet état Réel, cet état qui n’a plus besoin de qualificatif, si ce n’est qu’à ce moment là vous rentrez de plus en plus effectivement dans le Silence et la magnificence de la beauté de ce que vous êtes au-delà de l’être, au-delà de la personne et au-delà du monde.

Et donc le rêve, le cauchemar va se déstructurer, se dissoudre de plus en plus sous vos yeux ébahis et sous la Vérité retrouvée qui mettra fin définitivement, non plus seulement au mensonge cosmique ou au mensonge planétaire, mais aussi au mensonge de la conscience et de la forme.

Tout ceci est en train de se jouer en ce moment même. Cela ne veut pas dire que c’est à un instant donné, mais que tous les évènements qui vous avaient été annoncés, pas seulement par nos voix mais par tous les prophètes de tous les temps, se trouvent réunis dans votre vécu de ces jours-ci.

Alors bien sûr ce n’est pas une raison pour aller vous plonger dans l’histoire de tel pays, de tel autre pays, ou même de ce que nous vous avions raconté durant des années sur l’histoire de la création et du monde, mais bien plus de vous amener au Silence et à l’évidence de ce Silence.

Donc quoi qu’il se produise en vous, quoi qu’il se produise dans le monde et quoi qu’il se produise dans votre vie personnelle, plus il y a un évènement impromptu, plus il y a un évènement déroutant qui surgit, plus il est la clé. Il est la clé de votre positionnement, il est la clé comme aurait dit Anaël voilà plus de douze ans, de l’abandon à la Lumière en totalité, le fameux sacrifice et la fameuse résurrection de l’illusion.

Voilà ce que j’avais à vous dire. Vous allez me dire que c’était peut-être très général, mais c’est vraiment ce que je cherchais à développer, parce que c’est à tous les étages de votre vie si je peux dire, à tous les étages de notre Terre, mais aussi de la création et du rêve dans sa totalité, que tout cela va se trouver mis en Lumière, mis en dissolution.

Voilà chers amis, je reviendrai bien sûr à une date qui n’est pas fixe, mais je dis d’ores et déjà durant le joli mois de mai, si toutefois nos moyens de communications modernes et aussi vibratoires sont possibles à ce moment là.

Permettez-moi de vous transmettre toutes mes bénédictions, tout mon amour et tout notre accompagnement à l’intérieur de vous en résonance et en Silence avec vous. Nous faisons nous aussi, si je peux dire, le même travail, la même révélation et le même réveil à tous les niveaux.

Croyez bien que dès l’instant où vous voyez cela, même un tout petit peu, tout ce que je viens d’expliquer, même si aujourd’hui vous êtes à l’opposé de cela, même si aujourd’hui au contraire il vous semble être dans une euphorie totale de l’état Agapè.

Ce qui se déroule, et va se dérouler, va asseoir la Vérité de l’Être et du Non Être, la Vérité du Silence, mais aussi le fait que ce cauchemar qui se révèle, qui se joue, ne peut aboutir qu’à sa propre consumation dans le feu igné, parce que la consumation du feu par friction de l’ego – et dieu sait que l’ego des histoires, des peuples, de ceux qui veulent dominer sont importants -, le feu par friction conduit dorénavant au feu igné.

C’est-à-dire quelque part à la combustion spontanée du rêve et du cauchemar. Il ne restera que le grand Silence antérieur à la première forme. Mais quand je dis il ne restera, vous comprendrez à ce moment là que rien n’a jamais disparu et que rien n’est jamais vraiment apparu. Ces mots qui peuvent encore peut-être vous sembler mystérieux seront parfaitement compris quand ils seront vécus, comme toujours.

Alors l’ensemble de la Confédération Intergalactique et plus spécialement notre cher Bidi, se joignent à moi et vous transmettent toutes nos bénédictions, tout notre amour et toute notre fraternité et notre humanité.

Et je vous dis … «À bientôt».

SOURCE DE CETTE PUBLICATION: apotheose.live

© Jean-Luc AYOUN
Site web: apotheose.live
Page Facebook: @apotheose.live

Chères lectrices, chers lecteurs, Prenez avis que ce texte a été publié pour l’intérêt informatif qu’il représente en lien avec le thème abordé sur ce blog. Bien que je sois vigilante quant à la crédibilité de sa source, votre discernement doit prévaloir en tout temps. Utilisez-le. Votre hôtesse, Andree Boulay.


🌹 A n d r e e B o u l a y B l o g 🌹
ᴜɴ ʙʟᴏɢ ᴅᴇᴅɪᴇ ᴀ ʟ’ᴀᴍᴏᴜʀ ᴅᴇ sᴏɪ

ᴄʀᴇᴅɪᴛ ᴘʜᴏᴛᴏ 📷 Jake Thacker sur Unsplash
© 2019-2022 ANDREE BOULAY – TOUS DROITS RÉSERVÉS

CATÉGORIES

ARCHIVES

RECHERCHER


2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Parfois trop pour moi because c’est assez long peu pratique
    Il faudrait être au frais avoir le temps sur sa chaise longue …
    Mais je suis sure à la réflexion c’est probablement un vécu et une bonne lecture 🌱🥰

    Aimé par 1 personne

    1. MadameB dit :

      Merci de votre commentaire Divinessentielle. Il est tout à fait avisé d’utiliser son temps pour lire des articles qui correspondent à nos vibrations internes, car ceux-ci seront plus susceptibles de nourrir notre âme et notre esprit. Bonne route à vous. Andree 🌹

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.